Espaces inutilisés, offrant pourtant de bonnes opportunités de rangement ou de décoration, les angles peuvent être équipés d’étagères afin de profiter du moindre recoin d’un logement. Ne posant pas de grandes difficultés, la réalisation de tels travaux nécessite toutefois une certaine organisation.

Lorsque l’utilisation de l’étagère d’angle a été déterminée, ses dimensions peuvent alors être choisies en fonction de cette information et reportées sur une planche, sur laquelle sera alors tracé, au moyen d’un crayon, enroulé autour d’une ficelle présentant la longueur adéquate, l’arc de cercle qui devra ensuite être suivi pour atteindre le résultat attendu.

Découpée au moyen d’une scie sauteuse, la planche, ainsi obtenue, forme donc un angle droit à l’opposé des deux autres côtés totalement arrondis, et peut être, selon sa matière, poncée, pour une meilleure finition, afin d’éliminer les éclats qui ont pu apparaître lors de sa mise aux dimensions, puis peinte ou vernie, selon le choix des occupants.

La pose requiert ensuite la fixation d’équerres contre le mur, à la hauteur désirée, l’étagère venant ensuite s’installer sur celles-ci. Afin de garantir la meilleure sécurité possible, il convient alors d’immobiliser ce plateau sur ces supports, en dessinant l’emplacement des trous à réaliser, au crayon, en perçant la planche à l’aide d’une mèche adaptée et en la vissant, pour solidariser ces différents éléments.

Quelle que soit la matière choisie, les étagères d’angle permettent d’embellir tous les intérieurs et d’y apporter une touche d’originalité, cette décoration, bien qu’extrêmement pratique, ne se trouvant que peu sollicitée, malgré les nombreuses possibilités qu’elle offre.