Durant son utilisation, une canalisation peut finir par se boucher, qu’il s’agisse d’un évier, d’un lavabo, d’une douche ou encore d’une baignoire, divers produits, tels que des épluchures, des miettes, des cheveux ou des morceaux de savon peuvent, en effet, obstruer l’évacuation, empêchant alors l’eau de se vider. Le débouchage est alors nécessaire afin de rétablir le fonctionnement normal de l’équipement. Pour ceci, un certain nombre de méthodes peuvent être mises en œuvre.

La première solution à mettre en œuvre consiste dans l’utilisation d’une ventouse ; placée au fond de l’élément concerné, un mouvement de pompe, exercé au moyen de celle-ci, permet de débloquer le bouchon formé. En cas d’échec de cette méthode, il peut s’avérer être nécessaire de recourir à un produit chimique, nécessitant la prise d’un certain nombre de précautions, l’utilisation se révélant être ensuite relativement simple, celle-ci ne requérant que le versement de la quantité prévue, la réussite de l’opération pouvant ensuite être constatée quelques heures plus tard.

Efficaces, dans la majorité des cas, les solutions abordées précédemment peuvent cependant échouer dans certaines circonstances ; dans de telles situations, il convient alors de procéder, dans un premier temps, au démontage du siphon afin d’en extraire les éventuels résidus qui ont pu s’y déposer. Malgré cela, il peut arriver que le bouchon ne se situe pas à ce niveau-là de l’installation, il convient alors de vérifier l’éventuelle présence de bouchons de visite sur toute la longueur des canalisations ; situés à certains endroits stratégiques, ceux-ci peuvent permettre d’atteindre le but recherché, à l’aide d’un furet déboucheur, par exemple. Constitué d’une longue tige souple, pouvant s’insérer dans les évacuations, équipée elle-même, à son extrémité, d’une brosse métallique lui permettant de percer les bouchons, cet outil s’avère être l’arme ultime contre les obstacles gênant l’écoulement des eaux usées.