Les meubles de cuisine préfabriqués, vendus en kit, s’avèrent être généralement assez simples à monter, pour peu que les étapes indiquées dans la notice soient bien suivies, une bonne organisation pouvant également venir faciliter cette tâche. Généralement effectué au moyen de chevilles en bois, également appelées tourillons, de vis, de clous et d’équerres métalliques, l’assemblage de ces meubles ne nécessite donc pas de compétences particulières.

Lorsque toutes les pièces ont été extraites de leur emballage et que la présence de chacune d’elles a bien été constatée, le travail peut alors commencer, en respectant scrupuleusement les indications formulées par le fabricant.

Pour réunir deux pièces et les emboîter dans les meilleures conditions, il convient alors de se munir d’un marteau et d’un chiffon, qui permettra de protéger l’élément sur lequel les coups seront portés, avant de mettre en place les vis en les serrant à fond, sans toutefois provoquer des éclats dans le bois. Lorsque les parois sont montées, le fond du meuble doit être cloué à l’arrière de celui-ci et les charnières installées sur les portes, de même que les poignées.

Pour éviter que l’ensemble ne bascule, le meuble peut aussi être fixé au mur en utilisant les vis et les chevilles adaptées au support sur lequel il doit être placé. Lorsque l’emplacement des trous a été repéré, il suffit alors d’effectuer le perçage, d’insérer la cheville, de mettre le meuble en place et de visser, garantissant ainsi la meilleure installation possible et un maximum de sécurité.