Bien qu’aujourd’hui un grand nombre d’habitations dispose d’un réseau électrique monophasé, pour des raisons d’ancienneté ou de nécessité liée à l’alimentation de certaines machines, un approvisionnement électrique triphasé peut s’avérer être nécessaire. Si une intervention sur un tel dispositif se révèle être relativement proche du travail à effectuer sur une installation plus courante, il est toutefois important de garder certaines spécificités à l’esprit.

Afin de garantir la sécurité de l’ensemble des opérations, il convient, dans un premier temps, comme pour tous travaux électriques, de procéder à la coupure de l’alimentation du réseau, cette opération étant réalisée en plaçant le disjoncteur en position off, l’absence de courant pouvant alors être constatée à l’aide d’un multimètre positionné, dans le cas d’une installation électrique triphasée, sur le calibre de 500 V.

Comme pour la pose d’une prise de courant monophasée, la première étape consiste à déterminer l’emplacement de celle-ci et à réaliser la pose d’un boîtier afin d’apporter le support nécessaire à sa fixation. Une fois cette première opération réalisée et l’ensemble des cinq fils utilisés pour le câblage de la prise dégagés, il convient alors de relier ceux-ci en respectant les codes couleurs, le marron, le noir et le gris désignant les fils de phase, le bleu représentant le neutre et le jaune et vert, la terre.

Lorsque toutes ces opérations sont terminées, le moment est venu de replacer la prise ainsi équipée dans son logement avant de procéder à un test, permettant ainsi de vérifier le sens de rotation de l’appareil et le bon câblage de la prise ; en cas de rotation inversée il est alors préférable de changer le branchement des fils de phase, avant de refermer définitivement la prise nouvellement posée.