Utilisés pour toutes sortes de travaux, le mortier et le béton doivent respecter des dosages précis, afin d’offrir les meilleures performances, en fonction de l’usage qui en est fait ; un mélange trop aqueux ou sableux ne pouvant, par exemple, constituer un liant satisfaisant, du fait de sa trop grande friabilité.

Garants de la solidité d’une construction, le mortier et le béton exigent donc un certain soin dans leur préparation et un équipement bien spécifique, composé d’une brouette pour le transport, du ciment, du sable ou encore du gravier, d’une truelle pour le mélange et l’application, ainsi que d’un pelle pour les quantités plus importantes, une bétonnière pouvant également s’avérer être nécessaire pour les grands travaux.

Obtenu à partir de 50 kilos de ciment additionnés de 130 litres de sable, le mortier donne la possibilité, dans ces proportions-là, d’assembler des parpaings ou des briques, une charge plus importante en sable, de l’ordre de 180 litres, permettant de créer un mélange convenant parfaitement pour les gobetis.

Contenant des graviers, le béton est, quant à lui, fortement recommandé pour la réalisation de fondations, les proportions à respecter étant alors de 50 kilos de ciment pour 60 litres de sable et 120 litres de graviers. Des fers torsadés peuvent alors être placés, au cœur de celui-ci, au moment du coulage, évitant ainsi les fissures et rendant également l’ensemble plus solide.

Très bons matériaux, à condition d’être préparés dans de bonnes conditions, le mortier et le béton assurent, à leurs utilisateurs, d’ériger des constructions de qualité, à l’épreuve du temps.