Réaliser soi-même la pose d’un tissu mural

Particulièrement à la mode ces dernières années, la pose du tissu mural constitue un bon moyen d’habiller une pièce. Permettant la réalisation de décors originaux, cette solution s’avère être également particulièrement simple à mettre en œuvre, même pour les personnes ne disposant que d’une expérience limitée en la matière.

Ne nécessitant qu’un outillage limité, composé d’un mètre, d’une agrafeuse, d’un niveau à bulles, d’un cutter, d’une règle de maçon et d’un escabeau, cette tâche requiert toutefois une certaine minutie. Pour les murs ne présentant que peu de défauts et permettant un agrafage direct, la tâche se révèle être relativement simple, les murs détériorés ou plus durs, tels que ceux réalisés en béton, exigent, quant à eux, la pose de baguettes de bois destinées à servir de supports de fixation à la toile.

Afin d’obtenir le meilleur résultat possible, il convient alors de porter une attention toute particulière à la structure servant de support, celle-ci déterminant bien souvent la qualité du résultat final. Une fois l’armature mise en place, l’agrafage du molleton peut être fait, en commençant par le milieu du mur à habiller, garantissant ainsi d’obtenir une bonne tension sur l’ensemble de la surface. Pour bénéficier d’une base solide, il est ensuite préférable de fixer, dans un premier temps, le haut du revêtement à l’aide d’agrafes espacées d’environ deux centimètres, avant de fixer le bas de celui-ci, pour finir par les côtés.

La pose du tissu mural, proprement dit, peut enfin débuter, en reprenant la même méthode que précédemment, avant de procéder aux travaux de finition consistant notamment à retirer l’excédent de revêtement et à poser les plinthes et les baguettes, pour rendre l’ensemble plus harmonieux.

Leave a Reply