Réaliser soi-même la pose d’un parquet flottant

Particulièrement appréciés des décorateurs ces dernières années, les revêtements de sol stratifiés connaissent, aujourd’hui, un grand succès, notamment, grâce à la grande imagination dont font preuve les fabricants, pour proposer des motifs toujours plus variés, offrant ainsi, à tous, la possibilité de trouver le matériau adapté à leurs besoins de décoration. En plus de ces avantages, la pose de ces matériaux se révèlent être tout à fait abordable même pour les non initiés.

Avant l’entreprise de tels travaux, il convient toutefois de procéder, tout d’abord, au nettoyage du support, avant de mettre en place un film de protection, permettant ainsi de garantir, au futur revêtement, une certaine protection contre l’humidité.

Une fois cette opération réalisée, il est alors nécessaire de commencer par placer des cales le long du mur, en veillant à laisser un espacement sur l’ensemble du pourtour de la pièce, compris entre cinq et huit millimètres, pour que le revêtement puisse se dilater sans problème une fois celui-ci mis en place. Le moment vient ensuite de poser les lames elles-mêmes, comme indiqué par le fabricant, tout en vérifiant régulièrement l’alignement des éléments nouvellement installés.

Lors de cette étape, il peut arriver que les planches les plus proches du mur opposé au point de départ se révèlent être particulièrement difficiles à emboîter du fait du peu d’espace disponible, un tire-lames peut alors être utilisé pour faciliter cette insertion.

Lorsque l’ensemble de la pose est achevé, il faut alors retirer les cales placées autour du revêtement de sol nouvellement posé et installer des plinthes en vue d’offrir une meilleure finition, celles-ci dissimulant ainsi l’espace de dilatation laissé le long des murs.

Leave a Reply