Les différentes étapes pour isoler des combles

Afin d’offrir de meilleures performances énergétiques à son habitation, pour garder la fraîcheur à l’intérieur en été et se protéger du froid en hiver, il peut être utile de revêtir les combles d’une couche d’isolant. Travail fastidieux, cette opération nécessite, en outre, une quantité de matériel assez importante, représenté par des produits insecticides et fongicides, permettant de traiter le bois, un cutter, de la colle et, bien entendu, des panneaux de laine de verre, de chanvre, de coton, de lin ou encore de mouton, auxquels peuvent venir éventuellement s’ajouter un filet de jardinage et une agrafeuse, pour une mise en œuvre plus facile, ainsi que des planches d’aggloméré, une visseuse électrique et des vis, pour une meilleure finition.

Avant de commencer les travaux, il est, en effet, fortement conseillé de protéger la charpente contre toute attaque, aussi bien de la part des insectes, que de celle des moisissures. Une fois cette étape franchie, la pose de l’isolant peut réellement débuter, par la prise des mesures et la découpe de celui-ci aux dimensions ainsi relevées. Vient ensuite le moment de mettre en place les morceaux préparés, en les insérant entre les chevrons et en les collant soigneusement contre la toiture, tout en s’aidant, pour cela, d’un filet de jardinage, agrafé aux poutres, pour les maintenir.

Pour terminer au mieux cette installation, il est enfin possible de recouvrir l’ensemble de planches d’aggloméré, fixées, elles-mêmes, sur les chevrons, au moyen de vis ; celles-ci, une fois peintes, offrant alors un rendu net et particulièrement simple à entretenir.

Leave a Reply