Peindre ses murs en parpaings

Que ce soit dans un sous-sol ou dans un garage, il n’est pas rare de rencontrer dans une habitation des murs laissant apparaître des parpaings bruts, afin d’en améliorer l’aspect et de rendre la pièce un peu plus conviviale, sans toutefois procéder à des dépenses considérables, il reste tout à fait possible de peindre ce type de support, permettant ainsi de bénéficier, sans enlever l’aspect du matériau, à une certaine amélioration esthétique de la construction.

Contrairement à d’autres supports, le parpaing reste un matériau particulièrement poreux, ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes lors de l’application d’une peinture sur celui-ci, c’est pourquoi il conviendra d’attacher une importance toute particulière à la qualité des produits utilisés, ainsi qu’à la préparation du support, qui devra, dans un premier temps, faire l’objet d’un nettoyage à l’aide d’un appareil haute pression, afin d’en ôter toutes les petites aspérités qui risquent de se décrocher lors de la mise en place du revêtement.

Afin de garantir la bonne tenue de celui-ci, il convient ensuite de bien laisser sécher les murs, avant de les dépoussiérer si le besoin s’en fait sentir. Afin de limiter au maximum les risques d’incidents, les éléments environnants doivent aussi être protégés, le sol pouvant, par exemple, être recouvert d’une bâche de protection.

Lorsque toutes ces précautions ont été prises, il est alors possible de débuter l’application d’une sous-couche d’accrochage, permettant ainsi d’offrir, à la peinture, un support de meilleure qualité, en vue d’améliorer sa longévité. Pour obtenir le meilleur résultat, il est ensuite conseillé de poser deux couches de peinture, en veillant, à chaque fois, à croiser les sens de passage, ceci permettant d’assurer une répartition uniforme du revêtement.

Leave a Reply