Archive for the ‘Revetements des sols’ Category

Comment couler une dalle en béton armé

samedi, février 12th, 2011

Couler une dalle en béton armé nécessite un travail un peu plus important et représente une opération un peu plus délicate que la réalisation d’une dalle classique.

Afin de débuter les travaux dans les meilleures conditions, il est indispensable de commencer par creuser des fondations suffisamment profondes avant d’installer le coffrage destiné à accueillir le béton. Pour définir la quantité, il convient ensuite de multiplier la surface à recouvrir par l’épaisseur de la couche à déposer, en ajoutant une marge de 10 % au volume ainsi obtenu, pour prévenir les différentes pertes occasionnées.

Un film en polyéthylène doit alors, avant d’entreprendre tout autre travail, être posé au fond des fondations préalablement créées, sur lequel vient également se placer le treillage, en veillant à ce que celui-ci reste à un minimum de trois centimètres d’écart par rapport au bord du coffrage, pour prévenir ainsi au mieux les remontées d’humidité.

Lorsque le béton a été gâché à la bétonnière, il est alors préférable d’approcher celle-ci de la dalle à couler, afin de verser directement ce mélange à son emplacement définitif. Étalé avec le dos d’un râteau, par exemple, celui-ci doit dépasser d’un à deux centimètres du haut du coffrage afin de permettre, le cas échéant, de le glisser dans les coins au cas où ceux-ci n’auraient pas été bien remplis.

Un tasseau doit ensuite être plongé dans le béton et remuer afin d’ôter les bulles d’air et les trous qui se sont formés. Lorsque le surplus a été retiré, il faut alors répéter cette opération en insistant sur les bosses qui peuvent apparaître et en comblant les creux jusqu’à l’obtention d’une surface parfaitement lisse ; la finition s’effectuant, quant à elle, à l’aide d’une taloche.

Pour assurer le meilleur séchage possible, il est conseillé de couvrir ce travail au moyen d’un nouveau film en polyéthylène, maintenu de part et d’autre de la dalle, avec des objets lourds, pour qu’il ne se déplace pas. Au bout de quelques jours, celui-ci peut être ôté de la même manière que le coffrage, la dalle en béton armé ayant séché.