Archive for the ‘Plomberie & Sanitaires’ Category

Déboucher une canalisation

jeudi, février 17th, 2011

Durant son utilisation, une canalisation peut finir par se boucher, qu’il s’agisse d’un évier, d’un lavabo, d’une douche ou encore d’une baignoire, divers produits, tels que des épluchures, des miettes, des cheveux ou des morceaux de savon peuvent, en effet, obstruer l’évacuation, empêchant alors l’eau de se vider. Le débouchage est alors nécessaire afin de rétablir le fonctionnement normal de l’équipement. Pour ceci, un certain nombre de méthodes peuvent être mises en œuvre.

La première solution à mettre en œuvre consiste dans l’utilisation d’une ventouse ; placée au fond de l’élément concerné, un mouvement de pompe, exercé au moyen de celle-ci, permet de débloquer le bouchon formé. En cas d’échec de cette méthode, il peut s’avérer être nécessaire de recourir à un produit chimique, nécessitant la prise d’un certain nombre de précautions, l’utilisation se révélant être ensuite relativement simple, celle-ci ne requérant que le versement de la quantité prévue, la réussite de l’opération pouvant ensuite être constatée quelques heures plus tard.

Efficaces, dans la majorité des cas, les solutions abordées précédemment peuvent cependant échouer dans certaines circonstances ; dans de telles situations, il convient alors de procéder, dans un premier temps, au démontage du siphon afin d’en extraire les éventuels résidus qui ont pu s’y déposer. Malgré cela, il peut arriver que le bouchon ne se situe pas à ce niveau-là de l’installation, il convient alors de vérifier l’éventuelle présence de bouchons de visite sur toute la longueur des canalisations ; situés à certains endroits stratégiques, ceux-ci peuvent permettre d’atteindre le but recherché, à l’aide d’un furet déboucheur, par exemple. Constitué d’une longue tige souple, pouvant s’insérer dans les évacuations, équipée elle-même, à son extrémité, d’une brosse métallique lui permettant de percer les bouchons, cet outil s’avère être l’arme ultime contre les obstacles gênant l’écoulement des eaux usées.

Poser d’un robinet de douche

lundi, février 14th, 2011

Connaissant, à l’heure actuelle, un certain engouement, la douche présente de nombreux avantages, notamment celui de nécessiter un espace plus réduit que la pose d’une baignoire. Requérant une grande minutie, la réalisation des travaux nécessaires à la mise en place d’un tel équipement s’avère être, malgré tout, particulièrement simple, notamment pour ce qui concerne la pose de la robinetterie adaptée.

Afin de réaliser soi-même cette tâche, il convient, dans un premier temps, de couper l’alimentation en eau de la pièce, permettant ainsi d’éviter tout risque d’inondation, lors de l’intervention sur les canalisations. Une fois cette opération réalisée, il est alors nécessaire de commencer par placer des raccords excentrés, adaptés à l’équipement choisi, au bout des tuyaux d’arrivée d’eau, la rotation de ceux-ci permettant d’ajuster l’écartement en fonction du robinet et de régler l’horizontalité de celui-ci.

Afin d’assurer une meilleure étanchéité au montage, il est aussi préférable, lors de ces opérations, de garnir, à l’aide d’un ruban de Téflon, le filetage de chacun des raccords, pour éviter ainsi les futures fuites et protéger ainsi le mur contre tout risque de détérioration. Avant de procéder à la fixation définitive du robinet, il convient alors d’intercaler les rosaces décoratives, permettant de cacher les arrivées d’eau et offrant une meilleure finition au montage.

Lors du montage définitif du robinet, la présence de chacun des joints doit aussi être vérifiée, ceux-ci assurant la totale étanchéité du montage. L’horizontalité de l’ensemble doit aussi faite l’objet d’une attention particulière avant le serrage final.

Vidanger un chauffe-eau

dimanche, février 13th, 2011

Pour différentes raisons, chacun peut être amené un jour à devoir vidanger un chauffe-eau, cette opérations est même conseillée par certains pour procéder à l’évacuation du calcaire accumulé dans l’appareil, celui-ci limitant en effet les performances du dispositif et engendrant une surconsommation. Particulièrement simple à effectuer, cette opération nécessaire sera rendue toutefois plus facile par l’utilisation de quelques astuces.

Afin de procéder à l’opération en toute sécurité, il est, tout d’abord, indispensable de couper l’alimentation électrique de l’appareil ainsi que l’arrivée d’eau froide avant toute intervention. Une fois ces formalités remplies, il convient alors de relier un tuyau d’arrosage à la vanne de vidange du chauffe-eau, avant de placer l’autre extrémité dans une évacuation d’eaux usées, un lavabo pouvant parfaitement remplir ce rôle. Une fois ce montage effectué, l’ouverture de la vanne de vidange ainsi que celle d’un robinet d’eau chaude, permettent de se débarrasser du contenu du chauffe-eau.

Lorsque ces différentes étapes sont accomplies, la vanne de vidange peut être refermée et le tuyau d’arrosage retiré, le moment étant venu de procéder, à nouveau, au remplissage de l’appareil, en ouvrant la vanne d’alimentation en eau froide précédemment fermée. Pour permettre le fonctionnement de l’appareil, il convient aussi de rétablir l’électricité. Dans certaines circonstances, et malgré le respect des consignes, il peut se produire que la cuve du chauffe-eau ne se vide pas, il est alors nécessaire de déconnecter l’arrivée d’eau froide, pour y brancher le tuyau de vidange, avant de couper l’alimentation d’eau chaude, cette manipulation permettant ainsi la vidange totale de l’appareil.

Comment remplacer un robinet par un mitigeur ?

dimanche, février 13th, 2011

Remplacer un robinet par un mitigeur n’a rien de très compliqué à condition de respecter quelques étapes bien précises, consistant dans la fermeture préalable de l’eau, dans le retrait de l’ancien équipement, dans l’installation du nouveau et dans la réalisation du raccordement de ce dernier.

Ainsi, il s’avère, en effet, être tout à fait indispensable de couper l’arrivée d’eau, soit par le robinet prévu juste à côté de cette installation, soit par l’alimentation générale, si aucune autre alternative n’a été mise en place. Il convient ensuite, afin de vider les canalisations, d’ouvrir tous les robinets du logement et, pour diminuer la pression, de tirer également les chasses d’eau puis de refermer chacun des robinets préalablement ouverts.

Vient ensuite le moment de démonter l’ancien robinet, étape nécessitant, tout d’abord, de dévisser, au moyen d’une clé à molette, les écrous qui maintiennent l’équipement en place et les arrivées d’eau chaude et d’eau froide, avant d’enlever le tuyau ou le flexible relié au robinet pour pouvoir retirer enfin cet.

Afin de préparer la place pour le nouveau robinet, il est recommandé d’appliquer du mastic à l’endroit où celui-ci va être posé. Une fois le dernier équipement installé sur l’évier, il est, à ce moment-là, nécessaire de le visser, à la main, dans un premier temps, puis de serrer davantage les écrous, de maintien et d’arrivées d’eau, avec une clé à molette.

Lorsque ces différentes étapes sont terminées, l’alimentation en eau peut être ouverte à nouveau et l’installation testée, permettant alors de s’assurer de la parfaite étanchéité des nouveaux raccords.

L’évacuation des eaux usées

dimanche, février 13th, 2011

Les habitants des communes de moins de 2 000 habitants doivent assurer eux-mêmes l’assainissement des eaux usées et répondre, pour cela, à des normes bien spécifiques à connaître absolument, afin de respecter les lois en vigueur.

Devant bénéficier d’un réseau à part, les eaux ménagères, s’écoulant des éviers, des lavabos, des douches et des baignoires, et les eaux vannes, provenant des toilettes, sont alors transportées par l’intermédiaire d’une première canalisation verticale, appelée chute, puis d’une seconde, raccordée à un collecteur, même si ces deux catégories restent souvent rassemblées en un même endroit.

Une loi du 1er janvier 2006 est venue contraindre, les communes de plus de 2 000 habitants, à se raccorder à une station d’épuration, les habitations étant donc reliées, dans ce cas-là, au tout-à-l’égout, à condition que les occupants de la localité ne soient pas trop dispersés, auquel cas le contrôle des installations doit être effectué, sans que les particuliers ne soient cependant, cette fois-ci, obligés de respecter cette exigence.

Pour ce qui concerne les logements encore équipés d’une fosse septique, le traitement des eaux usées doit se faire en deux étapes ; la première consistant dans la décantation, permettant alors de séparer les particules lourdes et les plus légères, composées respectivement de boues et de graisses, et la seconde dans la fermentation, au cours de laquelle les bactéries présentes détruisent une partie des résidus ; tandis que les eaux récupérées ensuite sont épurées à l’aide d’une tranchée d’infiltration, d’un tertre d’infiltration ou bien encore d’un filtre à sable, garantissant ainsi le meilleur résultat possible.

L’équipement des plombiers

dimanche, février 13th, 2011

Afin de réaliser les différents travaux de plomberie, nécessaires à l’entretien des diverses installations d’une habitation, un certain nombre d’outils s’avèrent être indispensables, leur utilisation permettant d’accomplir ces tâches, dans les meilleures conditions possibles, et donnant ainsi l’opportunité de régler beaucoup de problèmes par soi-même.

Parmi l’ensemble des fournitures nécessaires, les pinces se révèlent être particulièrement pratiques, c’est pourquoi il convient de disposer d’une pince multiprise, permettant de maintenir une multitude d’objets de tailles différentes, d’une pince étau, offrant la possibilité de bloquer les diverses pièces, ainsi que d’une pince à bonde, pour procéder à l’ouverture de ces dispositifs sans les endommager. Cet ensemble peut aussi être complété par une pince à cintrer, afin de, comme sa dénomination le laisse supposer, courber des tubes de différents diamètres.

Pour faciliter ces opérations, un certain nombre de clés sont également très utiles, il convient ainsi de toujours avoir sous la main un assortiment de clés plates, de tailles variées, permettant le serrage et le desserrage des différents écrous rencontrés, une clé à molette, qui peut aussi être utilisée pour cette tâche. D’autres outils, spécialement prévus pour les lavabos, simplifient également le travail pour les écrous situés au-dessous de celui-ci. Une clé de radiateur est aussi plus adaptée lorsqu’il s’agit de purger ces appareils.

Afin de parer à toute éventualité, quelques équipements supplémentaires peuvent s’avérer être nécessaires, ceci est notamment le cas des dispositifs permettant la réalisation de l’étanchéité, c’est pourquoi il est important de veiller à toujours posséder un assortiment de joints de différents diamètres, du ruban téflon ainsi que du mastic, pour réparer ainsi le plus rapidement possible une éventuelle fuite. Des outils de débouchage peuvent également être prévus, afin de parer aux situations les plus urgentes. Enfin, si des travaux plus importants sont envisagés, il peut être intéressant de se procurer un coupe-tubes, pour, comme son nom l’indique, ajuster la longueur des tuyaux.