Archive for the ‘Piscine’ Category

Bien choisir son robot de piscine

samedi, septembre 10th, 2011

Particulièrement agréable en été, la piscine nécessite toutefois, pour rester agréable à utiliser, un entretien extrêmement rigoureux, dans la mesure où celui-ci s’accompagne d’un certain nombre d’opérations à effectuer quotidiennement, hebdomadairement et annuellement. Afin de simplifier ces travaux, certains fabricants de matériel proposent aujourd’hui des dispositifs, appelés robots de piscine, offrant la possibilité de disposer d’une aide précieuse dans la réalisation de ces nombreuses tâches d’entretien.

Pouvant dérouter, au premier abord, le nombre important de modèles proposés rend le choix difficile, même si certains critères, tels que la puissance et la surface traitée, doivent être plus particulièrement pris en compte afin d’apporter les meilleures performances. La qualité du service après-vente, se révèle être également particulièrement importante ici, dans la mesure où, en l’absence de l’appareil, l’entretien de la piscine devra être réalisé à la main.

Adoptant trois modes de fonctionnement différents, les robots de piscine peuvent se brancher directement sur le système de filtrage du bassin afin de puiser leur énergie de celui-ci et d’utiliser le système de pré-filtre de la pompe pour l’évacuation des déchets, les robots équipés d’un surpresseur nécessitent, quant à eux, un apport d’énergie réalisé par le système de filtrage et utilise le filtre de la piscine pour éliminer l’ensemble des éléments récoltés. À ces deux types d’appareils, viennent s’ajouter les robots électriques qui, totalement autonomes du reste de l’installation, offrent une grande polyvalence mais restent toutefois limités à une profondeur maximale de trois mètres.

Particulièrement utiles, les robots de piscine nécessitent un entretien rigoureux, passant notamment par leur révision, par un professionnel, tous les deux ans, et le changement de leur brosse, de manière annuelle, ces opérations permettant de garantir une efficacité maximale lors des différents nettoyages effectués.

Comment choisir et entretenir un jacuzzi ?

jeudi, août 25th, 2011

Très en vogue, à l’heure actuelle, les jacuzzi, présents dans tous les centres de remise en forme, peuvent aussi prendre place au domicile des particuliers, garantissant à leurs propriétaires des moments de détente incomparables, l’eau, additionnée d’huiles essentielles, permettant de retrouver les bienfaits des eaux marines utilisées dans ces établissements spécialisés.

L’installation d’un tel équipement requiert cependant quelques précautions et notamment le recours à une surface parfaitement plane, à proximité, qui plus est, d’une alimentation électrique et d’une arrivée d’eau. La matière de la bassine choisie doit aussi correspondre parfaitement au goût de l’acquéreur qui doit y prêter une attention particulière, tandis que l’isolation doit, quant à elle, être composée, de préférence, de mousse polyuréthane, plutôt que de tout autre produit, celle-ci offrant une résistance supérieure.

L’entretien du jacuzzi nécessite aussi une certaine minutie ; ainsi, les produits, composés de chlore, d’oxygène actif ou de brome, et réservés à cet usage exclusif, doivent, par exemple, être placés dans un diffuseur, et non directement dans l’eau, leur niveau devant aussi faire l’objet d’une vérification quotidienne, de la même manière que le pH, maintenu à un niveau compris entre 7 à 7,5.

Si l’eau ne peut être changée que tous les deux à trois mois, en fonction du nombre de bains pris, il convient, en revanche, de s’assurer, chaque semaine, de la propreté du système de filtration. Le bon état du réchauffeur thermique pouvant, pour sa part, n’être contrôlé qu’une fois par an pour déceler, cette fois-ci, une éventuelle corrosion risquant d’entraîner quelques dysfonctionnements.

Augmenter la valeur d’un logement avec une piscine enterrée

vendredi, août 5th, 2011

Prenant une place de plus en plus importante dans l’aménagement des abords d’une maison, la réalisation d’une piscine peut aujourd’hui être réalisée assez aisément, certaines techniques permettant même d’effectuer soi-même ce type d’aménagements, même si d’autres, plus élaborées, restent encore, du fait de leur relative complexité, réservées aux professionnels.

Afin de permettre, à tous, la mise en place d’une piscine, auprès de leur habitation, des modèles ont été spécialement conçus pour une mise en œuvre facile, à l’image, par exemple, de celles consistant à composer une cuve à l’aide de chevrons cylindriques en bois, qu’il convient ensuite de recouvrir de PVC, une alternative à cette solution étant l’utilisation de panneaux emboîtés. Particulièrement rapide à mettre en place et très pratiques également, les piscines en coque, aussi disponibles sur le marché, présentent l’inconvénient, pour leur installation, de nécessiter l’intervention d’un professionnel, malgré leur relative simplicité.

Plus traditionnelle, la piscine en béton reste l’une des solutions les plus fiables proposée actuellement. Equipant généralement les hôtels et les villas de luxe, celle-ci reste toutefois le domaine réservé des professionnels. Bien que la piscine en parpaings constitue une simplification de cette technique, celle-ci doit, elle aussi, être construite, de préférence, par des professionnels, sa réalisation requérant de bonnes connaissances en maçonnerie.

Si la piscine est aujourd’hui devenue un élément plus courant dans les habitations, son installation ayant été largement simplifiée par le développement de techniques toujours plus simples, il convient toutefois de souligner que la réalisation de ces travaux requiert une certaine expérience dans différents domaines, c’est pourquoi il reste, tout de même, recommandé de faire appel aux services d’un professionnel.

Inventaire des dispositifs de sécurité obligatoire pour une piscine

lundi, juillet 11th, 2011

Malgré toute la vigilance que l’on peut apporter à la sécurité d’une piscine, un accident peut toujours se produire, c’est pourquoi, depuis janvier 2003, un certain nombre de dispositifs sont devenus obligatoires, pour l’ensemble des installations enterrées ou semi-enterrées, un manquement à ces dispositions pouvant entraîner de lourdes sanctions pénales.

Ainsi, lors de l’utilisation d’une piscine, il convient, tout d’abord, de garder un certain nombre de règles à l’esprit. Les enfants ne doivent, par exemple, pas être autorisés à se baigner sans la surveillance d’un adulte. Une fois cette activité terminée, il peut s’avérer être utile de ranger tout objet flottant, dans la mesure où ceux-ci peuvent inciter un enfant à retourner dans le bassin. Les dispositifs hors-sol se révèlent être plus facile à sécuriser, ceux-ci donnant généralement la possibilité de retirer le moyen d’y accéder, que ce soit un escalier ou une échelle. Enfin, la présence d’un certain nombre d’équipements reste aussi conseillée au bord de la piscine, il est ainsi recommandé de s’équiper d’une perche, d’une bouée ainsi que d’un téléphone facilement accessible comportant l’ensemble des numéros d’urgence.
Rendus obligatoires, par le législateur, depuis janvier 2003, de nombreux dispositifs permettent aujourd’hui d’améliorer la sécurité d’une piscine, il est, en effet, par exemple, possible de procéder à la pose d’une alarme, permettant d’être informé de l’approche d’une personne ou d’une chute dans le bassin. Une barrière peut également être installée empêchant ainsi les enfants d’accéder à cette installation ; afin de garantir la meilleure efficacité, celle-ci doit être pourvue d’un portillon, avec retour automatique, et présenter une hauteur minimum de 1,10 mètre.

Contribuant autant à la sécurité qu’à l’entretien de la piscine, une couverture peut aussi être mise en place. Prenant la forme d’une bâches diverses, automatique ou non, celles-ci apportent une certaine sécurité, tout en garantissant la protection de l’eau contenue dans la piscine.

entretenir l’eau d’une piscine

mercredi, juillet 6th, 2011

Bien entretenir l’eau d’une piscine, pour la santé et le confort des baigneurs

Pour de nombreuses raisons, l’eau d’une piscine peut faire l’objet d’un certain nombre de pollutions, liées à son environnement, avec, par exemple, la chute de feuilles mortes ou l’apparition d’algues, ou bien, tout simplement, à son utilisation par les baigneurs. Afin de conserver celle-ci dans le meilleur état de propreté possible et d’assurer une plus grande sécurité, un certain nombre d’opérations sont alors nécessaires.

Ainsi, en vue de garder une eau de qualité et parfaitement transparente, il convient de procéder régulièrement à un traitement, qu’il est indispensable d’adapter aux conditions rencontrées. Dès le début de l’été, il peut s’avérer être nécessaire de renouveler l’eau partiellement et, au minimum une fois tous les quatre ans, dans son intégralité. Une fois cette opération effectuée, le moment est alors venu de réaliser l’ensemble des traitements nécessaires à la mise en service de la piscine, consistant généralement dans l’ajout d’un produit désinfectant, chloré ou non, ainsi que d’un anti-calcaire et d’un anti-algues.

Afin de garantir une qualité constante à l’eau durant toute son utilisation, il est aussi indispensable de procéder régulièrement à certains traitements, notamment par le retrait quotidien de l’ensemble des débris flottants à l’aide d’une épuisette prévue à cet effet. Cette opération doit aussi être complétée par le filtrage de l’eau durant une période de huit à douze heures.

De manière hebdomadaire, un nettoyage plus approfondi de la piscine est aussi nécessaire, avec notamment le ramassage des débris accumulés au fond, ainsi qu’un rééquilibrage du pH, celui-ci devant être compris entre 7 et 7,5 pour assurer le confort des utilisateurs ; le niveau de désinfectant devant, lui aussi, être vérifié et ajusté à ce moment-là.

Quelle alarme pour quelle piscine ?

lundi, février 28th, 2011

D’installation facile, quel que soit le modèle choisi, une alarme de piscine permet de détecter la moindre immersion, et de prévenir ainsi tout risque de noyade, suite notamment à la chute inopinée d’une personne dans le bassin, garantissant donc un maximum de sécurité.
Déclinée en deux modèles, l’alarme de piscine peut présenter une sonde qui, plongée dans l’eau et reliée par infrarouge à un boîtier, permet de déclencher, dès lors que l’eau entre en mouvement, une alarme sonore, elle-même, placée à l’intérieur du logement, ou quatre bornes, réparties dans chaque coin du bassin, et indiquant, lorsque le faisceau infrarouge a été interrompu, que la zone définie a été franchie, au moyen d’un signal sonore, de la même manière que dans la configuration précédente.

Vendu en kits complets, sans qu’aucun réglage ne soit nécessaire, ce type de matériel ne requiert pas de compétences particulières pour être posé, mais il reste cependant préférable de respecter quelques règles importantes, telles que la fixation du boîtier, à plus de 3,50 mètres de la piscine, dans un endroit hors de portée des enfants, et notamment à plus de 1,60 mètre de haut.

Soumis à la nouvelle norme Afnor NF P90-307, ces dispositifs, faisant l’objet d’une réglementation stricte en termes de fonctionnement, s’intègrent, par ailleurs, très bien aux éléments qu’ils doivent équiper, ceux-ci ne gâchant, en aucun cas, l’esthétisme du bassin, ce qu’il est également essentiel de souligner ici, dans la mesure où la présence d’une piscine apporte une réelle plus-value au bien, tant par son effet visuel que par le confort ajouté.