Archive for the ‘Menuiserie’ Category

Laquer un meuble en bois

lundi, février 28th, 2011

Afin de redonner vie à un meuble, il est possible, par exemple, de le laquer. Ne requérant pas de grandes compétences, cette opération nécessite cependant, tout d’abord, de bien préparer le support avant d’y appliquer le produit choisi.

Le plus important dans ce travail est d’effectuer un nettoyage minutieux du meuble. Lessivé à l’eau chaude et rincé très soigneusement, celui-ci doit ensuite être poncé avec un papier à grain fin, avant d’être dépoussiérer à nouveau, à l’aide, pour le meilleur résultat possible, d’un aspirateur, permettant ainsi d’accéder à chaque interstice. Une heure après, lorsque la surface est bien sèche, la couche d’enduit à laquer peut être posée, au moyen d’un couteau spécialement prévu à cet effet.

Après un temps de séchage suffisant, vient ensuite le moment de passer la sous-couche acrylique blanche. Trois heures plus tard, lorsque tout est bien sec, la surface doit à nouveau être poncée, pour obtenir le résultat le plus lisse possible, puis débarrassée de toutes poussières.

La première couche de laque, légèrement diluée, peut enfin être appliquée grâce à un rouleau laqueur, sur les parties planes, et à un pinceau, dans les angles. Etiré au maximum, pour un rendu optimal, ce premier passage pourra être recouvert par un second, non dilué, cette fois-ci, une demi-journée à une journée plus tard, après qu’un abrasif fin a été à nouveau utilisé sur ce support, lui-même dépoussiéré une nouvelle fois. Toujours étirée le plus possible, la laque doit, pour finir, être lissée, du bas vers le haut, avec un spalter.

Quelques jours plus tard, le meuble, parfaitement sec, peut alors être réutilisé sans crainte de détériorer le travail réalisé.

Poser un pare-baignoire

lundi, février 14th, 2011

Plébiscitée aujourd’hui pour la rapidité et l’économie d’eau qu’elle représente, la douche tend à s’imposer face au traditionnel bain. Cependant réaliser une telle opération dans une baignoire peut entraîner un certain nombre d’éclaboussures risquant de provoquer, au fil du temps, certaines dégradations, c’est pourquoi il est aujourd’hui possible de trouver des dispositifs adaptables permettant la mise en place de protections contre ce type d’incidents.

Pouvant prendre différentes formes, le pare-baignoire permet de disposer, à la fois, des avantages procurés par une baignoire et par une douche, en offrant, en effet, la possibilité de fermer une partie de l’équipement préexistant, afin de protéger les objets environnants des éclaboussures. Disponibles en verre ou en acrylique, la grande diversité de choix de pare-baignoire donne à chacun l’opportunité d’assortir celui-ci à la décoration de la pièce dans laquelle il doit être installé.

Particulièrement simple, la pose d’un tel dispositif ne nécessite bien souvent qu’un outillage limité, composé d’un niveau à bulle, pour s’assurer de la verticalité de l’installation, d’une perceuse équipée d’un foret adapté et d’un tournevis. Une fois l’ensemble de ces instruments rassemblés, il convient alors de procéder aux repérages nécessaires afin de déterminer l’emplacement des trous à réaliser sur le mur et le rebord de la baignoire pour permettre la fixation.

Afin de garantir une meilleure finition, si le perçage doit être effectué dans un carrelage mural, il est conseillé, dans un premier temps, de poser une bande de papier collant sur l’emplacement du trou à réaliser, celle-ci permettant de protéger le support contre les éventuels dérapages de la perceuse. Lorsque tous les trous ont été faits, il est alors temps de fixer les rails à l’aide de chevilles adaptées, avant de procéder au montage du pare-baignoire comme indiqué par le fabricant dans la notice, l’installation devant être terminée par l’application d’un joint en silicone entre le mur et le nouveau matériel.