Archive for septembre, 2011

Bien choisir son robot de piscine

samedi, septembre 10th, 2011

Particulièrement agréable en été, la piscine nécessite toutefois, pour rester agréable à utiliser, un entretien extrêmement rigoureux, dans la mesure où celui-ci s’accompagne d’un certain nombre d’opérations à effectuer quotidiennement, hebdomadairement et annuellement. Afin de simplifier ces travaux, certains fabricants de matériel proposent aujourd’hui des dispositifs, appelés robots de piscine, offrant la possibilité de disposer d’une aide précieuse dans la réalisation de ces nombreuses tâches d’entretien.

Pouvant dérouter, au premier abord, le nombre important de modèles proposés rend le choix difficile, même si certains critères, tels que la puissance et la surface traitée, doivent être plus particulièrement pris en compte afin d’apporter les meilleures performances. La qualité du service après-vente, se révèle être également particulièrement importante ici, dans la mesure où, en l’absence de l’appareil, l’entretien de la piscine devra être réalisé à la main.

Adoptant trois modes de fonctionnement différents, les robots de piscine peuvent se brancher directement sur le système de filtrage du bassin afin de puiser leur énergie de celui-ci et d’utiliser le système de pré-filtre de la pompe pour l’évacuation des déchets, les robots équipés d’un surpresseur nécessitent, quant à eux, un apport d’énergie réalisé par le système de filtrage et utilise le filtre de la piscine pour éliminer l’ensemble des éléments récoltés. À ces deux types d’appareils, viennent s’ajouter les robots électriques qui, totalement autonomes du reste de l’installation, offrent une grande polyvalence mais restent toutefois limités à une profondeur maximale de trois mètres.

Particulièrement utiles, les robots de piscine nécessitent un entretien rigoureux, passant notamment par leur révision, par un professionnel, tous les deux ans, et le changement de leur brosse, de manière annuelle, ces opérations permettant de garantir une efficacité maximale lors des différents nettoyages effectués.

Raccorder un lave linge

vendredi, septembre 2nd, 2011

Réaliser soi-même la pose d’un lave-linge
Devenus particulièrement courants aujourd’hui, les lave-linges nécessitent la réalisation de travaux spécifiques pour leur utilisation, consistant notamment dans l’installation d’une alimentation en eau, d’une évacuation et d’une prise électrique. Si, autrefois, la mise en place de ces aménagements relevait d’un certain nombre d’opérations particulièrement complexes, désormais, grâce à l’utilisation de robinets autoperceurs, une telle tâche peut être réalisée par tous.

Une fois l’emplacement du lave-linge déterminé, il convient alors de procéder à la mise en place de l’alimentation en eau. Afin d’éviter tout risque d’inondation, il est indispensable de commencer par couper l’arrivée d’eau, avant de vidanger la canalisation sur laquelle va être implantée la future installation. Une fois ce travail accompli, il est enfin possible de poser le robinet autoperceur, après avoir décapé la zone concernée.
Pour garantir l’évacuation correcte des eaux usées, il est également nécessaire de mettre en place une évacuation, prenant la forme d’un tube de PVC placé verticalement, d’une longueur approximative d’un mètre, celle-ci devant être, elle-même, raccordée à une installation préexistante, afin d’assurer le bon fonctionnement du lave-linge et d’écarter tout risque d’inondation dans la pièce où celui-ci se trouve placé.

Pour ce qui concerne l’alimentation électrique, le lave-linge doit alors bénéficier d’une prise de 16 ampères, exclusivement dédiée à celui-ci et située à une distance minimum d’un mètre de l’alimentation en eau, afin d’éviter tout risque de court-circuit et d’incendie, lié à une éventuelle fuite d’eau.
Lorsque tous ces aménagements ont été effectués, il est à présent temps de mettre en service le lave-linge et de profiter des nombreux avantages apportés par l’utilisation de cet appareil électroménager.