Archive for août, 2011

Comment choisir et entretenir un jacuzzi ?

jeudi, août 25th, 2011

Très en vogue, à l’heure actuelle, les jacuzzi, présents dans tous les centres de remise en forme, peuvent aussi prendre place au domicile des particuliers, garantissant à leurs propriétaires des moments de détente incomparables, l’eau, additionnée d’huiles essentielles, permettant de retrouver les bienfaits des eaux marines utilisées dans ces établissements spécialisés.

L’installation d’un tel équipement requiert cependant quelques précautions et notamment le recours à une surface parfaitement plane, à proximité, qui plus est, d’une alimentation électrique et d’une arrivée d’eau. La matière de la bassine choisie doit aussi correspondre parfaitement au goût de l’acquéreur qui doit y prêter une attention particulière, tandis que l’isolation doit, quant à elle, être composée, de préférence, de mousse polyuréthane, plutôt que de tout autre produit, celle-ci offrant une résistance supérieure.

L’entretien du jacuzzi nécessite aussi une certaine minutie ; ainsi, les produits, composés de chlore, d’oxygène actif ou de brome, et réservés à cet usage exclusif, doivent, par exemple, être placés dans un diffuseur, et non directement dans l’eau, leur niveau devant aussi faire l’objet d’une vérification quotidienne, de la même manière que le pH, maintenu à un niveau compris entre 7 à 7,5.

Si l’eau ne peut être changée que tous les deux à trois mois, en fonction du nombre de bains pris, il convient, en revanche, de s’assurer, chaque semaine, de la propreté du système de filtration. Le bon état du réchauffeur thermique pouvant, pour sa part, n’être contrôlé qu’une fois par an pour déceler, cette fois-ci, une éventuelle corrosion risquant d’entraîner quelques dysfonctionnements.

Installer un judas de porte

samedi, août 20th, 2011

Le fait d’ouvrir une porte d’entrée, sans savoir qui se trouve derrière, représente un certain risque, l’installation d’un judas de porte peut alors tout à fait remédier à ce genre de problèmes, celui-ci permettant de voir la personne qui a frappé, avant de la laisser entrer. La mise en place de ce dispositif est assez simple et ne requiert pas de compétences particulières.

S’adaptant, en effet, à toutes les épaisseurs de portes, ceux-ci pouvant aller de 25 à 85 millimètres, les judas permettent également de choisir l’angle de vision souhaité, entre les quatre différents proposés, 132°, 160°, 180° ou encore 200°.

Une fois choisi, celui-ci peut alors être posé, au milieu de la porte et à une hauteur adaptée à chacun des occupants du logement. Il convient ainsi, après avoir marqué l’emplacement exact, de percer le support, de part en part, à l’aide d’une perceuse équipée d’un foret de 12 à 13 millimètres de diamètre, en prenant soin, dès lors que la mèche commence à apparaître de l’autre côté, de terminer le perçage dans l’autre sens, afin de ne pas endommager le bois en le faisant éclater.

La première partie du cylindre du judas peut enfin être introduite dans le trou ainsi créé tandis que la seconde vient se visser dessus, à la main tout d’abord, puis au moyen d’un gros tournevis plat pour finir le serrage, sans trop forcer toutefois. Cette dernière étape nécessite, bien entendu, d’avoir préalablement repéré le sens de vision pour pouvoir utiliser cet accessoire dans de bonnes conditions.

Poser des tomettes sur une chape a l’ancienne

dimanche, août 14th, 2011

Ayant regagné aujourd’hui leurs lettres de noblesse, les tomettes sont désormais perçues comme un élément de décoration particulièrement important pour donner une ambiance traditionnelle à une habitation. Pouvant provenir de la récupération d’anciens matériaux ou bien encore être neuves, les tomettes se posent de différentes manières, la plus anciennement utilisée et aussi la plus écologique étant toutefois la pose sur un lit de sable.

Avant toute autre opération, dans le cas où les tomettes proviennent d’une ancienne construction, il convient alors de procéder à leur nettoyage, afin de s’assurer du bon résultat final, étape pour laquelle il convient de laisser tremper celles-ci durant environ une semaine dans une dilution à 5 % d’acide chlorhydrique pour les nettoyer ensuite à l’aide d’un chiffon et vérifier leur bon état.

Une fois ce travail terminé, il faut alors préparer le sol pour la pose à proprement parler, cette opération nécessitant alors l’installation de tasseaux de bois, destinés à guider la règle de maçon afin de déposer une couche, composée 75 % de sable et de 25 % de chaux, parfaitement horizontale, d’environ trois centimètres d’épaisseur.

Lorsque cette base est prête, il convient alors de procéder à l’installation des tomettes nécessitant de mettre en place une surface d’un mètre carré de ce matériau avant d’en contrôler le niveau, les tomettes dépassant pouvant être alors ajustées à l’aide d’un maillet en caoutchouc, avant de procéder au blocage de celles-ci, en tapotant sur l’ensemble toujours à l’aide de ce même instrument.

Des joints doivent ensuite venir solidariser chacun des carreaux, les uns aux autres. Composé d’un seau de sable tamisé et de trois poignées de chaux, ce mélange de jointoiement, réparti sur toute la surface et arrosé à raison de deux litres d’eau par mètre carré, doit être nettoyé à l’aide d’une éponge en veillant bien à ce que celui-ci pénètre dans tous les interstices, l’opération s’achevant par trois autres passages de serpillière.

Afin de procurer une certaine protection au revêtement ainsi réalisé, il est aussi possible de procéder, une fois celui-ci complètement sec, à l’application d’un imperméabilisant.

Poser une serrure multipoints

mardi, août 9th, 2011

Permettant d’améliorer la protection contre les tentatives d’effraction, l’installation d’une serrure multipoints, requiert un peu de travail, même si sa mise en place ne présente pas de caractère véritablement complexe.

Il convient donc, dans un premier temps, de dégonder la porte, pour la placer, en position horizontale, sur des tréteaux, simplifiant ainsi grandement la tâche, avant de procéder au démontage de l’ancien équipement, en ôtant la vis qui maintient le barillet, ainsi que les deux fixations de la serrure.

L’installation du nouvel appareillage peut alors débuter par le repérage des trous à réaliser, en veillant alors à ce que l’axe du carré soit situé à 1,05 mètre du sol. Une fois les mesures prises, le perçage de l’emplacement du canon peut être réalisé au moyen d’une scie cloche du diamètre adéquat. Présentée sur la porte, la têtière doit alors voir son contour dessiné au crayon, afin de connaître la portion à creuser sur une profondeur de trois millimètres et l’endroit des quatre nouveaux trous à percer.

Mise en place sans être fixée, la serrure peut alors faire l’objet de tous les réglages nécessaires avant que celle-ci ne soit définitivement vissée et que la tringlerie ne soit également posée, depuis le haut, en ajustant, au fur et à mesure, la longueur des tringles, à l’aide d’une scie à métaux.

Lorsque toutes ces étapes sont terminées, la porte peut être remise en place pour marquer l’emplacement des pênes sur le sol et sur l’huisserie, la fermeture de la serrure permettant d’ajuster la position de la gâche inférieure, avant de la bloquer, pour enfin pouvoir installer les deux derniers points.

Augmenter la valeur d’un logement avec une piscine enterrée

vendredi, août 5th, 2011

Prenant une place de plus en plus importante dans l’aménagement des abords d’une maison, la réalisation d’une piscine peut aujourd’hui être réalisée assez aisément, certaines techniques permettant même d’effectuer soi-même ce type d’aménagements, même si d’autres, plus élaborées, restent encore, du fait de leur relative complexité, réservées aux professionnels.

Afin de permettre, à tous, la mise en place d’une piscine, auprès de leur habitation, des modèles ont été spécialement conçus pour une mise en œuvre facile, à l’image, par exemple, de celles consistant à composer une cuve à l’aide de chevrons cylindriques en bois, qu’il convient ensuite de recouvrir de PVC, une alternative à cette solution étant l’utilisation de panneaux emboîtés. Particulièrement rapide à mettre en place et très pratiques également, les piscines en coque, aussi disponibles sur le marché, présentent l’inconvénient, pour leur installation, de nécessiter l’intervention d’un professionnel, malgré leur relative simplicité.

Plus traditionnelle, la piscine en béton reste l’une des solutions les plus fiables proposée actuellement. Equipant généralement les hôtels et les villas de luxe, celle-ci reste toutefois le domaine réservé des professionnels. Bien que la piscine en parpaings constitue une simplification de cette technique, celle-ci doit, elle aussi, être construite, de préférence, par des professionnels, sa réalisation requérant de bonnes connaissances en maçonnerie.

Si la piscine est aujourd’hui devenue un élément plus courant dans les habitations, son installation ayant été largement simplifiée par le développement de techniques toujours plus simples, il convient toutefois de souligner que la réalisation de ces travaux requiert une certaine expérience dans différents domaines, c’est pourquoi il reste, tout de même, recommandé de faire appel aux services d’un professionnel.