Archive for juillet, 2011

Poser un robinet autoperceur

samedi, juillet 30th, 2011

La pose d’un robinet autoperceur s’avère être un travail relativement facile et rapide à exécuter, apparaissant même comme la meilleure solution lorsqu’il s’agit, par exemple, de raccorder un lave-linge ou encore un lave-vaisselle, puisqu’il est possible de réaliser cette opération sans avoir forcément à couper l’eau.

Spécialement conçu pour venir s’ajouter sur une canalisation déjà existante, le robinet autoperceur a pour fonction de permettre le passage de l’eau, la pointe dont il est muni venant percer le tuyau. Positionné à une distance raisonnable de l’appareil qu’il doit alimenter, il doit cependant rester accessible pour pouvoir être atteint rapidement en cas de problème. Installé de préférence à proximité d’un collier de fixation, afin d’éviter que le tuyau ne subisse trop de vibrations, sa mise en place ne nécessite pas obligatoirement de couper l’eau, même si cette opération reste, malgré tout, conseillée.

Une fois l’endroit choisi, le robinet autoperceur peut finalement être mis en place en passant, dans un premier temps, la bride de serrage derrière la tuyauterie, avant de poser le joint dessus et de le visser au second élément, pour enfin insérer la pointe, filetée à sa base, dans cette bride de serrage et la visser pour percer le tuyau, en terminant par bien serrer le contre-écrou au moyen d’une clé à molette.

Lorsque toutes ces opérations ont été effectuées, il ne reste alors plus qu’à raccorder un tuyau souple, le plus court possible, au robinet autoperceur, pour installer l’appareil prévu, lave-linge ou lave-vaisselle notamment, et enfin tester la bonne marche de ce système.

Installer une plomberie sans soudure

dimanche, juillet 17th, 2011

Réaliser facilement ses travaux de plomberie grâce aux tubes PER

Si, autrefois, la mise en place d’une installation d’eau devait impérativement être réalisée en tubes de cuivre, nécessitant un équipement conséquent et une certaine expérience, l’évolution des matériaux de construction et la mise au point de tubes en polyéthylène réticulé, aussi appelés tubes PER, permet désormais d’effectuer les travaux nécessaires à la mise en place d’un réseau d’eau complet sans procéder à la moindre soudure.

Présentant un grand nombre de qualités, les tubes PER offrent l’avantage d’être flexibles et de ne pas retenir le calcaire. Disponibles en grande longueur, ceux-ci permettent d’éviter au maximum les raccords et donnent l’opportunité de pouvoir réaliser une installation d’eau de manière particulièrement simple. Afin de garantir la pérennité de la construction, il convient toutefois de protéger celle-ci des rayons UV, les tubes PER étant sensibles à ces rayonnements, les sections exposées au soleil devant alors être protégées par une gaine.

Proposés en plusieurs coloris, il est préférable, pour une plus grande commodité et pour éviter les complications, en cas d’intervention ultérieure, de respecter le code couleur, le bleu désignant l’eau froide et le rouge l’eau chaude. Particulièrement simples à effectuer, les raccords ne nécessitent qu’un équipement limité, afin de réaliser le meilleur montage, il convient de couper le tube le plus nettement possible avant d’y fixer les écrous de serrage ainsi que la bague fournie et de serrer à l’aide de la clé adaptée pour procéder à l’opération.

Afin de faciliter les futurs travaux, il est aussi indispensable de bien veiller à placer les raccords dans un endroit accessible, permettant ainsi une intervention plus aisée, en cas de fuite, par exemple.

Comment bien poser une charnière ?

jeudi, juillet 14th, 2011

Lors de la réalisation des différents travaux nécessaires à l’entretien d’une maison, il peut s’avérer être utile de savoir poser une charnière. Bien que restant à la portée de tous, une telle opération est assez délicate à effectuer, dans la mesure où celle-ci requiert une grande minutie, afin d’obtenir le meilleur résultat possible, sans endommager la porte.

Il convient ainsi, dans un premier temps, de veiller à bien sélectionner le type de charnière correspondant parmi la grande diversité des modèles proposés par les fabricants, chacun se révélant être adapté à une utilisation spécifique.

Une fois cette première étape franchie, il est alors temps, pour faciliter l’ensemble des opérations, de réunir un certain nombre d’outils nécessaires à la réalisation de la pose en elle-même, représenté par un mètre, une équerre, un ciseau à bois, un maillet, une perceuse et un tournevis.

Le repérage du futur emplacement des charnières peut ensuite être fait, après le calage de la porte, au centre de son encadrement, pour effectuer les marquages les plus précis possibles, à l’aide d’un crayon indiquant ainsi les zones à entailler. Lorsque la porte est équipée de la charnière, la même procédure doit être suivie pour l’encadrement.

Le réglage peut enfin être réalisé, à l’aide d’un tournevis, les autres fixations présentes permettant simplement de bloquer le montage dans la meilleure position, garantissant ainsi un ajustement idéal. Un entretien régulier, tel que le graissage, relativement important, assure ensuite la durabilité de la charnière, en limitant efficacement l’usure.

Inventaire des dispositifs de sécurité obligatoire pour une piscine

lundi, juillet 11th, 2011

Malgré toute la vigilance que l’on peut apporter à la sécurité d’une piscine, un accident peut toujours se produire, c’est pourquoi, depuis janvier 2003, un certain nombre de dispositifs sont devenus obligatoires, pour l’ensemble des installations enterrées ou semi-enterrées, un manquement à ces dispositions pouvant entraîner de lourdes sanctions pénales.

Ainsi, lors de l’utilisation d’une piscine, il convient, tout d’abord, de garder un certain nombre de règles à l’esprit. Les enfants ne doivent, par exemple, pas être autorisés à se baigner sans la surveillance d’un adulte. Une fois cette activité terminée, il peut s’avérer être utile de ranger tout objet flottant, dans la mesure où ceux-ci peuvent inciter un enfant à retourner dans le bassin. Les dispositifs hors-sol se révèlent être plus facile à sécuriser, ceux-ci donnant généralement la possibilité de retirer le moyen d’y accéder, que ce soit un escalier ou une échelle. Enfin, la présence d’un certain nombre d’équipements reste aussi conseillée au bord de la piscine, il est ainsi recommandé de s’équiper d’une perche, d’une bouée ainsi que d’un téléphone facilement accessible comportant l’ensemble des numéros d’urgence.
Rendus obligatoires, par le législateur, depuis janvier 2003, de nombreux dispositifs permettent aujourd’hui d’améliorer la sécurité d’une piscine, il est, en effet, par exemple, possible de procéder à la pose d’une alarme, permettant d’être informé de l’approche d’une personne ou d’une chute dans le bassin. Une barrière peut également être installée empêchant ainsi les enfants d’accéder à cette installation ; afin de garantir la meilleure efficacité, celle-ci doit être pourvue d’un portillon, avec retour automatique, et présenter une hauteur minimum de 1,10 mètre.

Contribuant autant à la sécurité qu’à l’entretien de la piscine, une couverture peut aussi être mise en place. Prenant la forme d’une bâches diverses, automatique ou non, celles-ci apportent une certaine sécurité, tout en garantissant la protection de l’eau contenue dans la piscine.

Les principales règles à respecter pour passer la tondeuse à gazon en toute sécurité

dimanche, juillet 10th, 2011

Bien que pratiqué pour se détendre, le jardinage implique cependant quelques contraintes et un certain nombre d’activités présentant un certain danger, ceci est notamment le cas de la tonte de la pelouse, qui provoque, chaque année, un nombre important de blessures. Afin d’éviter tout désagrément durant le déroulement de ces travaux, il convient alors de respecter des règles de précaution précises, permettant de réaliser l’ensemble des opérations, dans un environnement présentant le maximum de sécurité.

Afin de bénéficier de la meilleure protection et de limiter les conséquences d’un accident, il est important de prêter, tout d’abord, une attention toute particulière à son équipement vestimentaire, le jardinier devant être muni d’un certain nombre d’accessoires destinés à sa protection, tels que des chaussures bien fermées, des gants, ainsi que des lunettes de protection.

Avant toute opération, il est aussi indispensable de s’assurer du bon état du matériel utilisé, ceci passant par un entretien régulier de la tondeuse, le changement de celle-ci pouvant s’avérer être nécessaire dans le cadre de certaines pannes, le plus important consistant, bien évidemment, ici, à vérifier le bon état de fonctionnement de l’ensemble des dispositifs de sécurité.

L’état du terrain sur lequel se déroule la tonte revêt aussi une importance toute particulière, il est ainsi également déconseillé de procéder à cette opération sur un sol humide, ceci augmentant considérablement les risques de chute et de bourrage de la tondeuse. Pour disposer des meilleures conditions possibles, il est aussi recommandé, avant de commencer la tonte à proprement parler, de procéder à une préparation de la surface, en éliminant les obstacles que pourraient constituer certains cailloux et branchages.

Durant la réalisation de l’opération, un certain nombre de précautions doivent encore être prises, il convient ainsi de toujours procéder perpendiculairement au sens de la pente et d’éloigner les enfants et les animaux de l’appareil. Certaines manipulations requièrent également une grande prudence, et il se révèle être nécessaire de bien veiller à éteindre la tondeuse avant toute intervention sur la lame de celle-ci, par exemple.

les differents modeles de ponceuses

samedi, juillet 9th, 2011

Facilitant grandement les travaux, la ponceuse électrique peut servir pour de nombreuses surfaces et garantit un rendu impeccable tant sur les planchers que sur les meubles. A bande, vibrante, excentrique ou orbitale, chaque modèle est prévu pour une utilisation bien spécifique.

Ainsi, la ponceuse à bande, est plus souvent sollicitée pour les superficies importantes et notamment pour les planchers. Equipée d’un papier abrasif monté sur un moteur, un mouvement rotatif ponce le support sur lequel l’appareil est passé. S’agissant d’un outil assez lourd, celui-ci risque, s’il n’est pas maîtrisé, de causer des dégâts importants et de creuser le bois, raison pour laquelle il est préférable de le manier avec précaution. Des petits modèles, beaucoup plus légers et facilement maniables, peuvent aussi être utilisés pour les petites surfaces et les endroits difficiles d’accès.

Vient ensuite la ponceuse vibrante pour laquelle le papier abrasif tourne en décrivant une ellipse. Elle présente, par ailleurs, les mêmes caractéristiques que la ponceuse à bande, en restant plus maniable et tout aussi performante.

La ponceuse excentrique suit, quant à elle, un mouvement circulaire et, comme l’indique son nom, excentrique. Elle reste assez souple dans son utilisation et permet de travailler des formes courbes. Mêlant mode vibratoire et mode combiné, selon qu’une pression est exercée ou non sur elle, celle-ci offre une précision inégalée et est aussi adaptée pour le mobilier.

La dernière catégorie, réservée, bien souvent, aux professionnels, même s’il est possible d’en louer, est ici représentée par les ponceuses orbitales qui, dotées d’un tambour rotatif, servent essentiellement pour les planchers.